Centre de référence des maladies digestives rares

Centre de référence des maladies digestives rares (MaRDI)

Pour assurer aux enfants et à leurs parents une prise en charge thérapeutique efficace et sereine, l’équipe du centre de référence des MaRDI a développé une approche holistique et multi-professionnelle ainsi que 4 programmes d’éducation thérapeutique : nutrition parentérale, nutrition entérale, MICI et transplantation, avec pour chacun au moins une infirmière coordinatrice.

Nous travaillons avec les principales associations de patients et de familles développées autour de certaines maladies ou de certain type de prise en charge.

Nous veillons constamment à la sécurité et à la meilleure qualité de vie des enfants atteints de maladies digestives rares et de leurs familles.

La transition vers des prises en charge par des centres pour adultes est organisée, depuis plusieurs années déjà, avec des hôpitaux parisiens (Beaujon, Georges-Pompidou, Saint-Antoine). Elle repose sur une anticipation, avec, notamment, des transmissions précoces d’informations médicales et des consultations partagées « pédiatrie-adulte ».

Conscients de la lourdeur de la prise en charge et de l’importance des enjeux, nous sommes convaincus de la nécessité d’une prise en charge dans un centre dont l’expertise repose sur des années de travail et d’expérience dans le domaine.

Ce centre de référence est affilié à la filière de santé maladies rares FIMATHO et au réseau européen de référence (ERN) ERNICA

Médecin
responsable

Pour prendre rendez-vous

Tél. 01 44 49 25 60

ou 01 44 49 25 16

Le centre de référence des MaRDI est né à l’hôpital Necker en 2004. Son implantation y était naturelle tant son service de gastroentérologie et nutrition était investi depuis plusieurs décennies dans le domaine des maladies intestinales rares, qu’il s’agisse de celles qui entraînent une insuffisance intestinale et nécessitent une nutrition parentérale (NP) ou des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Notre centre est internationalement reconnu, grâce aux communications et publications scientifiques mais également à l’accueil d’enfants venant de toute l’Europe et au-delà.

Dès les années 70, le professeur Claude Ricour, faisant face à des maladies digestives graves à l’origine de grande malnutrition, a développé la nutrition parentérale (NP), en France. Il a initié sa poursuite à domicile dès 1981 conduisant à la création, en 1984, à Necker, du premier « centre expert de nutrition parentérale à domicile » (NPAD) de l’enfant. Cette thérapeutique reste le principal moyen de prendre en charge des enfants présentant une insuffisance intestinale qu’elle soit liée à un syndrome de grêle court, à une entéropathie congénitale ou à certaines maladies neuro-musculaires digestives (pseudo-obstruction intestinale chronique, maladie de Hirschsprung). Grâce à une étroite et très ancienne collaboration avec l’équipe de chirurgie pédiatrique (Pr D.Pellerin et Pr Y.Révillon) c’est également à Necker qu’a été réalisée, en 1987, la première transplantation intestinale chez l’enfant et en 1994 la première transplantation du foie associé à l’intestin. Toutes ces années ont été marquées par une intense activité de recherche qui a permis de réaliser des progrès considérables dans l’efficacité et la sécurité de la NP. Nous avons pris une part active dans les recommandations européennes (Guidelines) pour la NP de l’enfant publiées en 2005 et actualisées en 2018 dans Clinical Nutrition.

L’analyse de cohortes de patients atteints d’insuffisance intestinale ou de MICI et la recherche clinique nous ont permis de faire progresser les thérapeutiques et de mettre en évidence de nouvelles maladies intestinales rares en rapport avec des mutations génétiques. Grâce aux nombreuses compétences réunies sur le site Necker et aux liens étroits avec l’Institut Imagine, nous poursuivons cette indispensable recherche notamment en génétique moléculaire avec le programme Immunobiota de diagnostic de mutations chez des enfants présentant des entéropathies à début néonatal ou des immuno-pathologies digestives complexes (colites graves, entéropathies auto-immunes….)

Dans le domaine de l’insuffisance intestinale, nous avons, aujourd’hui en Europe, la plus importante cohorte d’enfants en NPAD : 150 enfants en file active et plus de 700 depuis son initiation début 80 et la plus importante série d’enfants ayant bénéficié d’une transplantation intestinale (plus de 120 enfants). Pour les enfants atteints de syndrome de grêle court, nous avons, actuellement un protocole de traitement par une hormone intestinale recombinante, le GLP-2.

Dans le domaine des MICI, nous faisons face, depuis deux décennies, à une forte augmentation de l’incidence et de la demande de diagnostic (endoscopie digestive, imagerie médicale par IRM, proctologie pédiatrique) et de prise en charge thérapeutique. Nous développons donc, avec des cohortes de plus de 400 patients, des parcours de soin adaptés et de nombreux programmes de recherche qu’il s’agisse du traitement nutritionnel dans la maladie de Crohn et, surtout des traitements biologiques (biothérapie par anticorps monoclonaux).

Syndrome du grêle court

  • Lié à une malformation congénitale (Atrésie, laparochisis) Q41*
  • Lié à un accident ischémique post-natal (entérocolite, volvulus du grêle) [Pas de code spécifique (PCS)]

Maladies neuromusculaires digestives (MNMD)

  • Syndrome de pseudo-obstruction intestinale chronique K560
  • Maladie de Hirschsprung étendue à l’intestin grêle Q431

Entéropathies congénitales du développement de la muqueuse intestinale

  • Atrophie microvillositaire (MYO5B, STX3) (PCS)
  • Dysplasie épithéliale intestinale (Epcam, Spint2) (PCS)
  • Diarrhée syndromique  (SKIV2L, TTC37) (PCS)
  • Déficit en neurogénine 3 (PCS), mutation UNC45A et autres mutations

Maladie de Crohn K50*

Rectocolite ulcéro-hémorragique K51*

Colite indifférenciée K52*

Entéropathies autoimmunes (PCS)

Colites inflammatoires monogéniques (PCS)

Maladies de la digestion/absorption/transport intestinal

  • Malabsorption glucose-galactose E743
  • Diarrhée chlorée congénitale P783
  • Hypo et a-beta lipoprotéinémies (PCS)

Polypes et polyposes digestives D126, 126+4, 126+5

Pancréatites chroniques

Pancréatite malformative Q450, Q451, Q453

Pancréatite chronique héréditaire K861

En savoir +

  • Pr Olivier Goulet, chef du service de gastroentérologie-hépatologie-nutrition (GHN) – responsable du CRMR et du centre expert de NPAD
  • Pr Frank Rümmele, gastropédiatre – adjoint du chef de service | MICI et immuno-pathologies digestives
  • Dr Cécile Lambe, gastropédiatre | nutrition et programme de NPAD
  • Dr Cécile Talbote, gastropédiatre | endoscopie digestive et programme de NPAD
  • Dr Bénédicte Pigneur, gastropédiatre | endoscopie digestive, MICI et proctologie Pédiatrique
  • Dr Florence Lacaille, hépatopédiatre | programme de transplantation intestinale et hépatique
  • Catherine Poisson, infirmière coordonnatrice et formatrice en éducation thérapeutique pédiatrique (ETP) pour le programme de NPAD et de nutrition entérale à domicile
  • Amelia Rocha, infimière formatrice pour le programme de NPAD dans le programme de NPAD et de nutrition entérale à domicile
  • Lucie ???, infirmière formatrice ETP pour le programme MICI et immuno-pathologies digestives constitutionnelles
  • Djamila Feeza, infirmière formatrice ETP pour le programme de transplantation
  • Julie Ollivier, assistante sociale
  • Isabelle Eicher, psychologue clinicienne
  • Joëlle Lecas, cadre de santé
  • Isabelle Martinez, éducatrice de jeunes enfants
  • Nutrition parentale à domicile
  • Nutrition entérale à domicile
  • Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) et immuno-pathologies digestives congénitales
  • Transplantation intestinale et hépato-intestinale et hépatique

Nom du PNDS (date de publication) + lien HAS

Étude REVE (Promoteur AP-HP ; Investigateur principal Pr Olivier Goulet)
Traitement du syndrome de grêle court par hormone recombinante du GLP-2 (Revestive® Shire) :  (essai clinique en cours ( partenariat avec Imagine, AP-HP et Shire)

Étude CD-Hope :  traitement nutritionnel comme traitement d’entretien de la maladie de Crohn (essai clinique multicentrique en cours, Investigateur principal : F. Ruemmele, promoteur : APHP-NEM, partenariat avec Nestlé Clinical Science)

Projet Horizon2020 (Fonds obtenus de la Commission Européenne) – PIBDSetquality : Investigateur prinicipal: Pr. Frank Rümmele,  avec 2 objectifs :

  • Essai Clinique multicentrique de stratégie thérapeutique pour la maladie de Crohn (accord ANSM et CPP 11/2016): recrutement du 1er patient prévu 01/2017,
  • Inception cohort: évaluation des risques et complications des enfants/ados ayant une MICI

Étude Immunobiota (Pr Frank Rümmele, investigateur coordinateur, Hôpital Necker-Enfants malades, Dr Nadine Cerf-Bensussan, directeur scientifique) Advanced ECR Grant (Commission Européenne) Dr Nadine Cerf-Bensussan, (Institut Imagine, Inserm U1163, Paris)

  • Objectif : caractériser phénotypiquement (clinique) et au niveau génétique (moléculaire) les enfants ayant une entéropathie immune/IPDMG (comme les entéropathies autoimmunes, IPEX, XIAP, déficit IL10 signaling, etc)
  • Développement d’une puce diagnostique de recherche pour ces pathologies
  • Participation de 12 centres pédiatriques français et 1 centre de MICI adulte (protocole en place depuis 12/2015) et collaboration avec le working group GENIUS de l’ESPGHAN [initié en 2009 par Frank Rümmele, regroupant des patients de 20 pays d’Europe et au-delà (www.genius-group.org)]

Diplôme interuniversitaire de Nutrition Clinique et Métabolisme
Universités Paris-Descartes, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Rouen, Versailles-Saint-Quentin, Brest, Nice + Bruxelles, Genève, Lausanne
Olivier Goulet : responsable à Paris-Descartes

Diplôme interuniversitaire de Gastroentérologie-Hépatologie-Nutrition pédiatriques
Universités Paris-Descartes, Aix-Marseille, Angers, Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Lille, Lyon, Montpellier, Nancy, Paris VI, Paris VII, Paris XI, Rennes, Toulouse et Tours
Thierry Lamireau : responsable Université de Bordeaux

Coordonnées du CRMR

Hôpital universitaire Necker-Enfants malades
> Service  de gastro-entérologie, hépatologie et nutrition

149 rue de Sèvres
75743 PARIS Cedex 15

> Livret d’accueil pédiatrique

À Necker, le centre de référence des maladies digestives rares (MaRDI) c’est …

0
patients suivis au moins une fois par an*
0
consultations médicales*
0
patients en hospitalisation de jour*
0
patients en hospitalisation complète*
0
programmes d’éducation thérapeutique autorisés*
0
patients formés à l’éducation thérapeutique*
0
projets de recherche en cours*
0
heures d'enseignement universitaire*

* données pour l’année 2018