Accueil

L’hôpital universitaire Necker-Enfants malades est un acteur essentiel de la prise en charge des maladies rares, maladies chroniques et du handicap. Les patients atteints de ces pathologies représentent plus du tiers de son activité > arrêté du 25 novembre 2017 portant labellisation des réseaux des centres de référence prenant en charge les maladies rares.

Pour découvrir les différentes équipes spécialisées de notre hôpital, cliquez sur le BOUTON GRIS CLIGNOTANT correspondant au groupe de maladies qui vous intéresse.

ACTUALITÉS

UNE ÉQUIPE À LA UNE

Le centre de référence des maladies osseuses constitutionnelles (MOC)
Image CRMR Moc, équipe à la une

Logo centre de référence des maladies osseuses MOC

Il existe, aujourd’hui, plus de 460 maladies osseuses constitutionnelles (MOC), liées à des anomalies de la formation et de la croissance du squelette, dont certaines sont plus fréquentes comme l’achondroplasie mais aussi l’ostéogenèse imparfaite ou la maladie des exostoses multiples.

Le mardi 30 mars 2021, c’est une petite révolution qui a eu lieu à l’hôpital Necker-Enfants malades. Pour la première fois en France, une patiente souffrant d’achondroplasie (la forme de nanisme la plus répandue) a débuté un nouvel essai thérapeutique avec une molécule-test destinée à «casser» l’action du gène causant cette anomalie. Cette avancée majeure, qui a pour objectif de permettre aux malades d’améliorer leur croissance, est loin d’être le fruit du hasard. La découverte du gène responsable de cette maladie (FGFR3) puis de cette molécule testée (Infigratinib) est, en réalité, le fruit du travail mené par l’équipe de recherche  » bases moléculaires et physiopathologiques des osteochondrodysplasies » et plus particulièrement par le docteur Laurence Legeai-Mallet, en lien avec le centre de référence des maladies osseuses constitutionnelles (CRMR MOC).

Coordonné par le professeur Valérie Cormier-Daire, le CRMR MOC a été labellisé dès 2004 dans le cadre du Plan National Maladies Rares 1. Il est fondé sur des équipes multidisciplinaires, médicales, chirurgicales et biologiques, historiquement largement impliquées dans le diagnostic et la prise en charge de ces pathologies. Il bénéficie d’une étroite coopération scientifique en recherche fondamentale sur les bases moléculaires, la physiopathologie et les approches thérapeutiques de ces pathologies avec l’équipe de recherche dédiée (Inserm UMR1163, Université de Paris) implantée dans l’institut Imagine. Il participe à de nombreux essai cliniques internationaux permettant de nouvelles perspectives thérapeutiques.

À NECKER, LES MALADIES RARES C'EST…

0
patients suivis au moins une fois par an*
0
consultations médicales*
0
patients en hospitalisation de jour*
0
patients en hospitalisation complète*
0
programmes d’éducation thérapeutique autorisés*
0
patients formés à l’éducation thérapeutique*
0
projets de recherche en cours*
0
cours dispensés à l'université*
0
publications*
0
centres de référence*
0
centres de compétence*
0
filières de santé maladies rares représentées sur le site*
0
filières de santé maladies rares animées sur le site*
0
filière de santé maladies rares européenne animée sur le site*
0
équipes impliquées dans 16 réseaux européens de référence (ERN)*

*données pour l’année 2019

Recevez régulièrement de nos nouvelles !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via le lien présent dans chacun de nos messages.